Avant de commencer, je ne veux surtout pas que la personne, si elle lit ce blog, qui m'a offert ce coffret se sente coupable, ou soit déçue, son cadeau, dans mon esprit et mon coeur garde la même valeur. Je veux seulement témoigner du côté lamentable de pratiques commerciales, jouant sur l'affectivité et le rêve.
Pour mon départ en retraite, j'ai reçu 2 coffrets cadeaux, l'un émanant des mairies du regroupement intercommunal et l'autre d'une personne de mon entourage professionnel intitulé : "Conduite sportive".
A l'intérieur, il y a un livret avec 65 "stages" de conduite sur des véhicules d'exception.
Après lecture attentive, je retiens un "stage duo Ferrari F360 Modena/Maserati" proposé par "Avenir Consult Competition" (ACC) sur le circuit de Trappes dans les Yvelines. Ce n'est pas trop loin :180 km et une Modena, ce ne doit pas être mal.
Je trouve bien que 3 tours de circuit de 1,800 km,en Ferrari e 1 tour en Maserati, ce n'est pas beaucoup (le coffret coûtant dans les 100€, ça fait le km à 14 € ! Mais bon...
Je téléphone donc courant juillet pour prendre rendez-vous et là, pas question de choisir ses dates, on m'en propose 2, point ! Je choisis ce lundi 13/9/2010... Et déjà on me propose de compléter mon "stage" par un autre en Porsche Cayman en promotion (Je remarquerai ensuite que tout est toujours en promotion) 3 tours pour 50 €, allez, je craque et je prends, j'irai à Trappes pour 7 tours.
Depuis j'ai été abreuvé de mails ou de coups de téléphone ventant les promotions : tout se vend, même le fait d'avoir le même "pilote professionnel" comme moniteur pour les 2 voitures : 20 €, ce sera plus convivial.
J'arrive donc à Trappes, (circuit Jean-Pierre Beltoise, s'il vous plait), l'accueil est souriant et cordial, on me propose encore une "promotion" : changer la Modena par une plus puissante, je refuse et étant venu à moto, je demande le vestiaire pour me mettre dans une tenue plus adaptée à la voiture, il n'y a pas de vestiaire mais je peux déposer mes bottes et mon casque à l'accueil.
Comme je suis en avance, je regarde les autres "stagiaires". Le tour en Maserati ? c'est une 4 portes dans laquelle montent 3 stagiaires et c'est le moniteur qui conduit...
Ayant pratiqué un peu le circuit du temps où je courais, pour moi 3 tours de circuit, c'est un tour de lancement, 3 tours complets et un tour de rentrée aux stands... que nenni, ici, c'est 3 tours de la mise en route du moteur à son arrêt.
Je fais partie du wagon de 15 h 40, je vais donc à la salle de briefing. Le moniteur qui fait celui-ci est sympa et souriant et il a bien appris sa leçon - il l'a répète en gros toutes les 20 minutes. Il nous explique le transfert des masses du véhicule, la prise de virage, la trajectoire... Il ne nous montre même pas un plan du circuit et il ne met pas en garde sur le fait qu'il ne serait pas bien de reproduire ça sur la route en partant (il y a quelques jeunes qui sont tout frais émoulus du permis.) il insiste surtout sur le fait qu'il vaut mieux éviter de casser les voitures qui valent quand même 180000 €...
Trappes_5On sort et un moniteur nous appelle par 3 pour notre tour en Maserati, je suis à l'avant : "Bonjour" - "Bonjour monsieur, asseyez-vous je vous en prie, attachez vos ceintures, on y va" - il a l'air un peu constipé ce "pilote professionnel". C'est parti : "Vous voyez la quille rouge, là vous braquerez pour aller frôler la verte et sortir en direction de la blanche, le circuit étant court, vous passerez la 3e après le départ, un bout de 4e dans la ligne droite et tout le reste en troisième, je ne peux pas vous montrer vu que c'est une automatique...".
On rentre au parking "Monsieur, vous tournez avec moi sur les 2 voitures, on commence par la Porsche, allez mettre une charlotte et un casque"
Trappes_1J'ai mis "pilote professionnel" entre guillemet car ils ont leur nom sur leur chemisette et suivant pourtant un peu l'actualité sportive automobile, aucun nom ne m'est connu, ils sont surtout professionnels chez ACC.
Je mets donc une charlotte et choisis un casque jet (il n'a pas voulu que je mette mon intégral de moto), la sangle est un peu vrillée, réponse de mon mono : "ça ne fait rien vous savez on est dans une voiture !" curieuse forme de pédagogie alors pourquoi nous embêter avec un casque s'il ne sert à rien ! Surtout que les moniteurs, pardon "pilotes professionnels" n'en portent pas !
Trappes_3Je m'installe dans la Porsche, règle mon siège qu'il me fait ravancer d'un cran, mon genou touche le volant mais, ça non plus ce n'est pas grave.
Mise en route, départ sans plus d'explication, je fais le premier tour calmement, les quilles, c'est un peu le fouillis, entre la rouge où il faut braquer, la verte sensée montrer la corde, la blanche qui indique la sortie... finalement, on passe plus de temps à regarder les quilles et à réfléchir qu'à conduire. 2e tour, là j'y vais un peu plus fort, la Porsche se conduit très facilement, elle vire bien à plat, j'en profite sans trop m'occuper des quilles ce que me reproche mon mentor (je pense que leurs quilles sont surtout là pour empêcher d'aller trop vite en provoquant une conduite hachée, ce qu'à constaté un autre "stagiaire" qui avait déjà fait de la piste et trouvait les trajectoires parfois bizarres). Troisième tour et on rentre... "Je prends un autre client sur la Ferrari et tenez vous prêt on part aussitôt après". ça rigole pas, faut abattre du pigeon !
Retour du "client" après ses 4 minutes de stage, mon moniteur constipé me fait signe, je descends dans la Ferrari (dans ces autos là, on ne monte pas). Réglage du siège, je lui fais remarquer que mon casque tape dans le plafond et la réponse est.. "ce n'est pas bien grave, tassez-vous un peu dans le siège".
Départ, un peu plus musclé... ça pousse pas mal, un peu comme ma moto, mais ce n'est pas si spectaculaire que ça, de toute façon le circuit ne permet pas trop de fantaisies, les glissières sont à 50 cm et la piste doit faire 6 m de large, les 2 virages compliqués sont aveugles.
La Ferrari est moins agréable que la Porsche, d'abord je suis mal installé (mais ce n'est pas grave !) et en virage un peu "appuyé", elle gite pas mal, ce qui est étonnant pour une voiture de sport, je pense que Ferrari privilégie le confort maintenant. Les 3 tours sont une succession de "fautes" de pilotage.
Lors du dernier tour, à l'entrée d'un virage, je plante les freins pour essayer de placer l'auto en la balançant, elle tortille un peu de l'arrière et je me suis fait tancer vertement dans le style : "vous vous rendez compte une voiture à 180 000 € !".
Voilà, je ne vous dirai pas comment sont les intérieurs des voitures, il n'est pas question de s'attarder à les regarder, les clients pardon les "stagiaires" attendent !
Trappes_4Sinon, les voitures sont en bon état et propres, la-dessus, rien à dire. La plupart des monos sont décontractés et sympas mais pas tous.
Trappes_2A la fin, on m'a remis un diplôme... format A5. J'ai fait une école de "pilotage". ACC ça doit vouloir dire Aboulez vos Cartes et Chéquiers... On peut aussi acheter sa vidéo du stage... 48 € !!!!
Bon dans un mois et demi, je fais un autre stage à Lohéac sur Porsche 997 et Lamborghini Diablo, mais pas avec le même prestataire.
Enfin, j'ai quand même passé une bonne après-midi en promenant mon oeil critique sur notre société.